Rechercher

Marine Pidoux nous dévoile sa saison en Free Racing avec Speed Car




Marine Pidoux a accepté de se joindre à nous pour nous livrer régulièrement ses chroniques. Elle y parlera de la préparation de sa saison, sa passion pour ce sport et ses week-end de compétition tout au long de la saison. Elle y pilote des Mitjet pour le Free Racing.


Après 3 saisons passées à écumer les plateaux du Mitjet Series, la carcassonnaise débarque cette saison avec une Mitjet Super Tourisme dans la série Free Racing. La première course a eu lieu lors des week-end du TTE les 8 et 9 avril.

Mitjet Super Tourisme

En attendant sa première chronique, Marine a pris le temps de nous présenter sa voiture qu’elle partageait ce week-end avec son coéquipier Bertrand Migout.

« Au volant de cette voiture, il faut avant tout savoir maîtriser les 330ch que délivre le V6 Nissan. Avec son châssis tubulaire, la Mitjet ne pèse que 890kg. Donc autant dire que le rapport poids/puissance est phénoménal. Beaucoup de gens ont tenté de me dissuader et me faire comprendre que ce n’était pas une voiture pour une nana. Ce que je cherche, c’est avant tout de me faire plaisir et vivre ma passion. Je ne les ai pas écouté et je suis me suis lancé après avoir fait une saison en Mitjet 2L. »

« La Mitjet ST était mon rêve et le fait d’être au volant de celle de Sébastien Loeb est tout simplement inespéré et cela représente beaucoup pour moi. »

« Même si la différence est peu notable aux premiers abords face à la 2L, c’est en réalité le jour et la nuit sous la carrosserie. En effet la Mitjet 2L est propulsée par un moteur Renault avec des pneus rainurés alors que la Super Tourisme est chaussée de pneus slicks. La différence sur un tour est de plus de 10 secondes au Vigeant. »

« En 2016, en me lançant en Mitjet Super Tourisme, je ne pouvais pas jouer les points car le niveau était trop relevé. Mais n’étant pas du genre à baisser les bras, Pascal Destembert ma apporté une confiance en moi et en mon pilotage. Je suis à 2 heures du circuit d’Alès au Pôle Mécanique, Speed Car étant implanté sur place ceci est très pratique pour travailler. Aujourd’hui je peux être fière de ce que nous avons fait. »

Fin 2016, Marine découvre le Free Racing au Paul Ricard et se prend de passion pour ce championnat très diversifié et relevé.

« J’ai immédiatement était séduite par l’idée quand Pascal m’a proposé de rouler cette saison en Free Racing. Après en avoir discuté avec Jean Philippe Dayraut pour lui annoncer que je ne ferai pas le championnat Mitjet, je repars sur les circuits cette saison avec la ferme intention de prouver mon potentiel. »

Pilote par talent et passion

« Ce premier week-end m’a prouvé que je pouvais enfin être là pour jouer la gagne. Le Val de Vienne est l’un des circuits que j’affectionne le plus. À chaque fois que j’y suis venu, j’ai toujours pris plaisir et réalisé de bons résultats. »

« Quant à me retrouver sur la première ligne aux côtés de Serge Nauges, qui pilote la seconde Mitjet du Team Speed Car, c’était vraiment quelque chose de fantastique. Je me suis qualifié en 1’44″6, soit en comparant au TTE, à une seconde de la pole des Ginetta. »

« Le circuit me convient bien, passer la ligne droite à plus de 230km/h et sauter sur les freins pour enchaîner des virages très lents, c’est grisant.»

Le Free Racing réuni à  la fois des GT et des Berlines.

« Ma Mitjet roule en GT CUP dans cette série. Se retrouver au milieu de voitures telles que des 406 Coupé Silhouette, Audi R8LMS ou encore Ginetta GT4 est vraiment génial. Alors réussir à être aussi rapide et rouler devant ces autos me permet de réellement prouver mon travail accompli depuis que j’ai rejoins l’équipe de Pascal Destembert. »

Marine a couru la course Sprint 2 et a terminé sur la 3ème marche du podium. Enfin, la course Sprint dite longue, elle prenait le relais après son équipier Bertrand Migout et finissait la course au pied du podium.

Nous laissons à présent la place à Marine pour revenir sur ses 2 premières courses dans sa première chronique pour France Racing, en ligne très rapidement, mais en attendant découvrez sa dernière vidéo :



16 vues